Peaux de banane à Split

Informations préliminaires : Le récit qui va suivre reflète une aventure réelle. Toute ressemblance avec des personnages fictifs ne peut qu’être due au hasard ou à la malveillance d’un lectorat peu scrupuleux.

L’ordre planétaire pour être maintenu nécessite des enquêtes de terrain, surtout en certaines régions instables. Les grandes puissances se sont unies pour former une unité d’élite secrète chargée d’évaluer l’état d’esprit des populations dans des zones à forte turbulence potentielle. C’est ainsi qu’est né le Kiss-Club-Oxymore (KCO), spécialisé dans l’exploration automnale des sommets de moyenne montagne en autonomie partielle. 

Le KCO en mission secrète dans les Balkans

Son chef charismatique, Croquignol, formé aux techniques militaires en milieu extrême, spécialiste en nanocartographie digitale assistée par ordinateur sous contrôle satellite (NDAO-SCS) a transformé une camionnette d’artisan en centre logistique avancé de survie et de surveillance éclectique (CLASSE). Son aspect rustique dissimule les technologies de pointe embarquées. Blindé, il sert au transport de la directrice générale des opérations (DGO), Maggy, tête pensante du groupe, en lien permanent avec l’état-major suprême des Puissances Coalisées (EMS-PC). Rahan les accompagne jour et nuit. Expert en arts martiaux et autres techniques de combat rapproché, il surveille tout ce qui se passe dans l’entourage, prêt à intervenir.

Rahan et Yoko-tsuno débutant un Balo Tchileugui

Les faux époux Turenge circulent dans un utilitaire blanc maquillé en camping-car. Ils ont pour mission la récupération post-interventionnelle des équipes de choc. Leur couverture de retraités grisonnants paisibles en voyage d’agrément leur va comme un gant. Elle cultive un accent régional prononcé et lui un zézaiement comique qui leur donnent une allure débonnaire désarmante.

Une limousine luxueuse de couleur sombre transporte la team interventionnelle de choc (TIC). Le métal de la carrosserie, alliage de titane polymérisé à haute pression associé selon un procédé tenu secret à un diastéréoisomère lévogyre du paradichlorobenzène enrobé d’un filet arachnoïde de microcarbonne anodisé au béryllium, est couvert d’un enduit qui mime à la perfection la peinture métallisée d’une voiture cossue issue des chaines de production nationales. Les vitres blindées ne laissent percevoir que l’ombre dépolie des occupants. Cet engin, réservé aux armées à budget illimité, est non seulement résistant aux obus perforants, aux rayons électro-magnétiques de toutes longueurs d’onde, aux bombes atomiques tactiques à portée restreinte, mais aussi étanche jusqu’à 2000 mètres de fond et indétectable aux radars.

Réunion stratégique dans un endroit retiré

Le pilote, Michel Vaillant, cache son regard froid implacable sous des lunettes réfléchissantes qui accentuent la dureté de ses traits taillés à la serpe dans un bois marmoréen. A ses côtés, Iron Lady, Madame Gaston pour les intimes, contrôle la logistique, les contacts et l’itinéraire de l’expédition. Chaque matin, elle avale le papier sur lequel figure l’adresse du soir après l’avoir apprise par cœur puis dirige à l’aide d’un code digital inviolable le chauffeur qui ignore jusqu’au dernier moment la trajectoire à suivre.

A l’arrière, Yoko-tsuno, grimée en adolescente est une redoutable lanceuse de couteau. Elle s’est fait connaitre dans le milieu par ses performances en attaques nocturnes silencieuses. Le matin, une dormeuse se réveillait veuve en découvrant à ses côtés le cadavre poignardé de son compagnon. Un barbouze sanguinaire, célèbre pour sa cruauté et son amour des chiens a retrouvé dans son lit au matin son doberman mort la gorge ouverte d’une oreille à l’autre.

Yoko-tsuno en train de casser les vertèbres d’un agent double démasqué

A côté d’elle, Odeuxess-Endissaite, agent double pour les Bordures et les Syldaves, sert d’intermédiaire rémunéré entre les réseaux politico-mafieux et ceux des EMS-PC qui s’entraident devant la menace commune. Il connait tout le monde, parle couramment quinze langues, dont le grec ancien avec un accent platonicien caverneux. C’est un excellent conducteur de drones furtifs qu’il peut dissimuler au sein d’un vol de grues cendrées, voire dans un essaim de bourdons, permettant des approches exceptionnelles de sites hautement stratégiques.

Parfaite imitation de héron en cours de modélisation 3D du parc de Skradin

Les derniers articles par Jacques (tout voir)

4 Commentaires

  1. Bravo pour cet inédit posthume de Ian Fleming à quand l’adaptation cinématographique ? Prévoir un gros budget !

  2. Message de l’agent R OSS 217 à Croquignol et son KCO : « Les sanglots longs des violons de l’automne blessent mon cœur d’une langueur monotone … ». Sinon, content que vous êtes de retour, d’une mission si périlleuse, sain et saufs. Bravo Jacques d’avoir pu discrètement tenir le journal en terrain ennemi. Restez vigilants, et méfiez-vous toujours du costume traditionnel du Vorarlberg !

  3. Merci pour tes conseils avisés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.