Le Grenelle du ski de rando

Les prévisions météo à 6 mois du Climate Prediction Center étaient formelles : le printemps sera caniculaire ou ne sera pas !

Le Lautaret à l’âge glaciaire

C’est donc en prévision d’une semaine “chapeau de paille et sandalettes” que le gîte des Boussardes entre Lautaret et Briançon avait été choisi par les hautes sphères oxygèniennes pour organiser une sorte de “Grenelle du ski de randonnée” avec comme sujet principal d’étude “l’influence du réchauffement climatique sur la quiétude du bouquetin au bord de la N91 ainsi que sur le temps de cuisson des saucisses aux lentilles”.

Comment différencier le bouquetin du "Sacha des Alpes" ? Réponse : Les cornes ne sont pas dans le même sens !

Comment différencier le bouquetin du “Sacha des Alpes” ? Réponse : Les cornes ne sont pas dans le même sens !

Pour que cet évènement fasse date dans l’histoire, tous les courants de pensée ou presque d’Oxygène avaient été conviés : les pros des gros dénivelés, les sauteurs de corniches, la fondation des défenseurs des petits virages, les ONG de la grande courbe, les faucheurs de conversions, les associations de défense de la peau de phoque… Bref, ils avaient tous accepté de se mettre autour d’une table pour…boire et manger déjà …..et discuter ensuite.

A l’école des sauts de corniche

A l’école des sauts de corniche

Tout sera discuté sans tabou, je dirai ce que je skie et je skierai ce que je dis” avait dit le président en arborant sans complexe son GPS Rolleix et après avoir repris 3 fois du calva lors de la soirée inaugurale. Une soirée qui comme toutes celles qui ont suivi furent marquées par une simplicité peu commune: aucun personnel de service, des repas préparés à tour de rôle par les participants, seul la présence d’un lave vaisselle rappelait un luxe qui appartient désormais au passé. Si ce n’est pas un plan de rigueur, ça y ressemble fortement, même si le porte parole d’OXYGENE a officiellement évoqué de simples “réorientations de budgets”.

Freerideurs (femelle et juvénile) en quête de virages, pris au téléobjectif sur les pentes du rocher de l’Yret

Freerideurs (femelle et juvénile) en quête de virages, pris au téléobjectif sur les pentes du rocher de l’Yret

-Les débats furent riches et animés et se sont souvent prolongés fort tard dans la nuit, les décisions finales n’étant prises qu’à une heure avancée de la nuit avant d’être consignés dans les GPS, enfin ceux dont on avait le mode d’emploi….

Quelle que soit la météo, les experts passaient de longues journées sur le terrain afin de bien prendre conscience des effets du réchauffement climatique, en effet une poudreuse d’une telle qualité en plein avril ne peut être que le résultat de la fonte de la calotte polaire, ça crève les yeux !

Polo, freerideur killer !

Polo, freerideur killer !

De nombreuses propositions ont été faites durant cette semaine. Nous ne citerons que les plus importantes, celles qui vont avoir une répercussion sur le ski de tous les jours des oxygéniens :

– Le retour aux valeurs essentielles dans l’enseignement du ski avec notamment l’enseignement de la morale du skieur dès le plus jeune âge
– La fin des régimes spéciaux dont profitent depuis trop longtemps certains randonneurs qui bénéficient d’une “aide à la conversion” devenue totalement incompatible avec les contraintes d’un ski mondialisé

DSC00060-3

– Un skieur de piste sur deux ne sera pas remplacé afin d’éponger progressivement la “dette” de l’association
– Au bout de deux refus de participer à une sortie en ski de rando des pénalités financières seront automatiquement mises en place
– La mise en place d’un congé de conversion pour tous les skieurs qui ont du mal à gérer lorsque la pente se redresse et qui finissent par perdre pied. Le skieur durant tout un hiver pourra, avec un maitre de stage, s’exercer à réaliser des conversions.

IMG_2423

– Des économies drastiques seront faites sur le matériel de sécurité : les trousses de secours seront remplacées par des taupettes de calva, les ARVAS revendus et remplacés par un chien d’avalanche portable type Yorkshire.
– Des radars fixes seront installés dès l’hiver prochain au bas de certaines combes afin de limiter les excès de certains skieurs comme on a pu le constater encore au cours de ce stage où un skieur a été chronométré à plus de 60 km/h 1dans les pentes poudreuses du Pic Jean Rey pourtant réputées pour leur raideur.

DSC00061-4

Certains participants aux débats ont fait un gros travail de lobbying afin que l’amendement Marino relatif aux sauts de corniches soit voté mais sans succès.

Il est d’ailleurs regrettable qu’à la suite de ce cuisant revers, une très mauvaise plaisanterie ait circulé dans les rangs des randonneurs. Evoquant un léger bruit répétitif provenant des fixations de Marie Noëlle, quelqu’un a lancé le slogan “elle couine Marie”, elle aurait répondu “ne m’appelez plus jamais France !”, une période de flottement s’en est suivi…. 2

Rien ne l’arrête !

Rien ne l’arrête !

La semaine ne fut perturbée par aucun incident majeur si ce n’est une manif d’un groupe de randonneurs, sans doute à la solde de la World Company des Alpes qui possède la station toute proche de Serre Chevallier, qui scandaient des slogans d’un autre âge comme “Des forfaits pour tous !” ou bien “sous les pavés, la poudreuse !”. Mais des membres de la sécurité eurent tôt fait d’aller dégriser les manifestants dans les mélèzes des pentes du Prorel.

manifestant après un interrogatoire musclé

manifestant après un interrogatoire musclé

Côté météo, ce fut une semaine aux conditions hivernales mais optimale avec une poudreuse de niveau 5 sur l’échelle ouverte de Daniel 3 et quelques randos à mettre dans le “top dix” du palmarès des descentes Oxygène. Nous voilà rassurés, il reste tout de même des choses que, même les américains, ne peuvent prévoir c’est à dire le temps qu’il fera dans 6 mois.

 

La liste des randos réalisées (par les deux groupes) avec (en cliquant) des infos précises et sérieuses :
Pic des Trois Évêchés : Versant SE – depuis les Sestrières
Le Gros Têt : Crête SE – depuis le Chazelet
Les Jumelles S : Versant E – depuis les Boussardes
Pic Jean Rey : Face Nord
Col de Laurichard : Versant E – depuis le Col du Lautaret
Crête du Raisin : Col (sans nom ?) depuis Névache
-[Crête de l’Echaillon – Sommet N : Versant W – depuis Névache

  1. vitesse attesté par le GPS, véridique !
  2. Ne pas hésiter à relire cette blague plusieurs fois pour avoir une chance de la comprendre…
  3. Daniel, il serait temps de la réparer cette échelle !
Suivez moi
Les derniers articles par Thierry (tout voir)

A propos Thierry

Formateur ski de randonnée, accompagnateur montagne, animateur de formations "GPS et applis smartphone pour l'orientation en milieu naturel", un des co-fondateurs d'Oxygène.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.