Tour du Mont Blanc

Date/heure
Date(s) - 24-10-2020 au 01-11-2020

Catégories Pas de Catégories


COMPLET !

Le Tour du Mont Blanc est sans doute un des plus beaux treks d’Europe : à cheval sur 3 pays (France, Italie, Suisse), passant au plus près du massif du Mont Blanc, tantôt en altitude comme au col des Fours ou à la Fenêtre d’Arpette, tantôt en moyenne montagne, franchissant des cols magnifiques comme le col de la Seigne ou le Grand Col Ferret.

Crédit photo : Margaux Claude

Mais durant la saison d’été, la fréquentation importante ne permet peut être pas toujours d’apprécier la solitude des grands espaces qu’il traverse. On vous propose donc de réaliser ce grand tour durant la semaine de la Toussaint (semaine de vacances pour certains). A cette époque, il n’y a plus grand monde sur les sentiers, la Haute Montagne commence à prendre ses quartiers d’hiver, la faune sauvage reprend possession des lieux. Bien sûr, la plupart des nombreux hébergement situés sur le parcours sont fermés mais en jonglant avec les refuges d’hiver et hébergement en vallée, le tour reste tout à fait possible sans se transformer en expédition avec sacs à dos monstrueux. Bien sûr, il faudra prévoir vêtements chauds et peut être un bon duvet pour les deux nuits en refuge d’hiver, un peu de nourriture pour les dîners et petits déjeuners en altitude mais ça reste tout à fait faisable sans être disciple de Mike Horn.

Crédit photo : Margaux Claude

Depuis quelques années, cette période de la Toussaint offrent encore de très belles journées, courtes et fraîches certes, mais magnifiques au niveau de l’ambiance et de la lumière, mais si toutes fois, l’hiver arrivait en avance (ce qui ne nous fâcherait pas 😉 on vous proposerait à la place de la rando en étoile depuis un gîte confortable en vallée de Chamonix ou mieux dans le Val d’Aoste où cette période est idéale pour observer la faune (bouquetins, chamois, ..).

Les étapes prévues sont encore à l’étude mais on s’appuie sur une expérience personnelle d’il y a quelques années, actualisée par une récente reconnaissance de nos jeunes. Il faut compter sur des journées complètes de marche avec des dénivelés journaliers variant de 1300 m. à 1700 m. sur des sentiers de montagne.

Crédit photo : Margaux Claude

Au niveau matériel, celui de randonnée itinérante classique est suffisant avec bien évidemment de bonnes chaussures de trekking, un bon sac à dos, des bâtons de marche, un duvet. Il faudra bien sûr se partager un peu de nourriture mais le passage régulier en vallée permettra d’éviter de trop porter.

Pour le coût, il faudra prévoir 2 ou 3 nuits en gîte ou hôtel en vallée, pour le reste on sera en dortoir d’hiver dans les refuges où le coût de la nuitée est dérisoire. Bien sûr, le coût serait majoré en cas de plan B et de logement toute la semaine en vallée.

Pour des raisons évidentes de sécurité, la taille du groupe est limitée à 8 personnes et une inscription rapide est souhaitée.

Bookings


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.