La Meuse à vélo

Une semaine de vélo en bord de Meuse avec l’association Lorraine Vélo Routes Voies Vertes

Salut, je m’appelle Victor, je vais avoir 6 ans et cette année pendant les vacances je suis parti une semaine en vélo avec mes parents et Sacha mon petit frère.

Le fort de Sedan

Le fort de Sedan

Le départ était fixé à Sedan dans les Ardennes, donc le matin il a fallu tout caser dans les charrettes : la tente, les duvets, le réchaud et aussi nos jouets et ensuite c’est parti pour une semaine ! Moi le matin je roule en vélo et l’après midi je me repose dans la charrette que tire mon papa, mon vélo est accroché derrière. Sacha mon petit frère, lui est dans une charrette que tire ma maman, c’est normal il est encore trop petit pour faire du vélo sans petites roues.

A peine partis du camping, on s’arrête dans la cour d’un très très gros château pour un petit déjeuner. Nous, on joue pendant que les grands discutent, il faut dire que cette randonnée est organisée par la L3V, Lorraine Véloroutes Voies Vertes, alors on s’arrête souvent pour discuter avec des gens qui ont l’air important mais qui sont tous très gentils.

Le musée Ipoustegui

Le musée Ipoustegui

Les Voies Vertes moi j’adore ! Ce sont des petites routes où les voitures et les motos n’ont pas le droit d’aller comme ça nous on peut rouler sans avoir peur. Les véloroutes, ce sont aussi des petites routes où il n’y a pas trop de voitures, donc en faisant bien attention je peux y aller aussi. Le « chef » c’est Nicolas, je fais bien attention de le suivre, surtout quand il y a des voitures.

<doc8|left>Aujourd’hui on va jusque Stenay en suivant de près une belle rivière qui s’appelle « La Meuse », ma maman m’a dit que cette rivière allait jusqu’à la mer…mais nous on va dans l’autre sens, c’est un peu dommage… Pour l’instant, il n’y a pas trop ni de voies vertes, ni de véloroutes alors ce n’est pas très drôle, mais Nicolas il dit qu’avec un peu de « bonne volonté » ça pourrait changer. J’aimerais bien trouver un magasin où on trouve de la « bonne volonté » car moi les gros camions qui passent tout près de moi ça me fait très peur, à propos de magasin on s’arrête de temps en temps pour acheter du pain, des fruits mais surtout pour boire car cette semaine il fait très, très chaud.

Il est déjà assez tard quand on arrive à Stenay, après le musée de la bière où il fait bon frais et où les grands font comme si ils n’avaient jamais bu de bière, on va au camping au bord de la Meuse, c’est super car il y a des jeux !

De village en village

De village en village

Le lendemain matin, Albert a dit qu’on allait à Verdun, Albert c’est aussi un « chef » car il connaît plein de trucs rigolos à voir tout le long de la route comme aujourd’hui cette église toute bizarre perchée à flanc de « montagne ». C’est très dur pour y arriver mais en haut on voit très loin et à l’intérieur il y a plein de statues très bizarres. On visite aussi un super musée avec des grandes sculptures et puis on trouve un petit lac dans lequel on a le droit de se baigner.

Plat la Meuse ?

Plat la Meuse ?

Comme je suis fatigué car j’ai pas mal roulé, cette après midi je fais une sieste dans la charrette pendant que tout le monde roule. Quand je me réveille, je crois qu’on est arrivé au bord de la mer, il y a des gros bateaux partout, plein de monde qui se promène sur un grand quai en pierre, il fait très chaud mais Albert dit qu’on est à Verdun. On va au camping et là c’est super car il y a une piscine avec un toboggan extra méga cool !

Assez roulé, maintenant je fais la sieste.

Assez roulé, maintenant je fais la sieste.

Le lendemain j’ai entendu qu’on allait à St Mihiel, c’est pas trop loin a dit Albert (mais maman a dit qu’il ne faut pas toujours croire Albert quand il dit ça…). On s’arrête souvent pour discuter avec des gens qui disent que ce qu’on fait « c’est vraiment bien » et « qu’effectivement il faudrait améliorer certaines choses », ils sont gentils car ils nous donnent du jus d’orange et des gâteaux et s’intéressent à nos charrettes, on voit des églises qui sont faites comme des châteaux forts et puis de temps en temps avec mon petit frère on peut jouer dans les fontaines à s’envoyer de l’eau. Mais ce que je préfère c’est que le soir on va au restaurant tous ensemble et après on rentre à la nuit, en vélo, au camping et on a le droit de se coucher très tard.

L’arrivée dans Verdun

L’arrivée dans Verdun

Aujourd’hui Nicolas et Albert ont dit que c’était une « grosse étape », je ne sais pas trop ce que ça veut dire mais pour l’instant on roule tous l’un derrière l’autre le long du canal, on fait s’envoler des hérons, on rencontre des ânes, des chevaux et j’arrive même à doubler des bateaux, et puis je suis super content car depuis aujourd’hui j’arrive à tenir mon guidon avec une seule main, demain j’essaie la roue arrière !!

L’après midi on arrive devant un grand château avec plein de fenêtres et un monsieur nous accueille, il est super gentil et nous raconte plein d’histoires sur « avant comment c’était », maman m’a dit que c’était un « député », et bien c’est drôlement cool un député, même si papa m’a dit qu’ils n’étaient pas tous comme ça.

Un peu de repos

Un peu de repos

Avant de partir on mange plein de madeleines, il paraît que c’est ici qu’on y fait les meilleures. Ce soir on dort à Toul mais comme il n’y a pas de camping on va dans un gymnase. Pour Pascale, Philippe et Chloé le voyage s’arrête là, c’est dommage car Chloé je l’aimais bien, elle jouait souvent avec moi et me prêtait tout le temps sa casquette.

Ce matin il y a plein de gens très gentils qui nous rejoignent tous en vélo, on longe le canal par une vraie voie verte, on s’arrête souvent dans les villages mais aussi dans la forêt où un monsieur très gentil nous fait entrer dans des forts où il y a longtemps il y avait des soldats, j’ai un peu peur car il fait tout noir mais c’est rigolo.

L’après midi on arrive à Liverdun, on mange des madeleines car c’est aussi ici qu’on y fait les meilleures, mais c’est pas les mêmes.

Départ de Commercy

Départ de Commercy

Mais Liverdun, je connais on est tout prêt de chez moi alors tout le monde passe la nuit à la maison.

Le lendemain matin, on traverse la forêt et ensuite tout près d’une autre grande rivière qui s’appelle « la Meurthe » on rejoint encore plein de gens mais il y en a beaucoup que je connais, ce sont des amis et puis il y aussi des enfants, mes copains, ça fait plein de vélos, c’est super chouette ! Il y a aussi Sylvie de CapRando avec son vélo à assistance électrique, une petite merveille !

L’arrivée à Nancy

L’arrivée à Nancy

On longe la Meurthe, puis les canaux et on arrive à Nancy, ça y est on est arrivé, le voyage est fini, tout le monde se quitte et se dit à l’année prochaine pour une autre grande ballade en vélo.

Dis Papa, c’est quand qu’on va à la mer ?

 

La presse en parle

Les derniers articles par Victor (tout voir)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.