Les mots pour dire la neige

Petit lexique à l’usage des skieurs.
Il parait que les inuits possèdent une centaine de mots pour désigner la neige, mais les skieurs notamment les freeriders ne se débrouillent pas mal également.

Ce petit lexique est destiné aux participants à nos sorties (et à tous les amateurs de neige bien sûr !) qui ont parfois un peu de mal de comprendre ce qu’on leur raconte. Tous les mots qui suivent caractérisent cette neige que nous skions.

  • avec un bon grip : Terme destiné à rassurer ses compagnons avant de s’élancer dans une pente raide où la neige à l’air bien dure…
  • béton : Oulà ! Surtout ne pas tomber…Une neige qui fait regretter de ne pas avoir affûté ses carres depuis des mois mais honnêtement ça ne changerait pas grand chose.
Moment de solitude sur une pente raide béton...

Moment de solitude sur une pente raide béton…

  • carrelage : Rentrez tout de suite, rien à faire en skis aujourd’hui
  • carton : Summum de la neige croutée
  • collante : Des coups à sortir des chaussures par l’avant…
  • crêtes de coq : Terme employé quand on n’arrive pas à prononcer ou à retenir le mot zastrugis. Il s’agit de sculptures faites par un vent fort. En photo c’est très joli, à skier c’est assez..chiant.
  • croûtée : Aie. Pas bon…ou plutôt c’est là qu’on voit les « vrais » skieurs mais même s’ils ont l’air à l’aise, n’ayez crainte ils en bavent tout de même. La croûtée est une neige à la base poudreuse qui a subit des malheurs comme du vent, de la pluie ou simplement un coup de chaud suivi d’un coup de froid.
L'important est de faire croire à ceux qui regardent que c'est bon :-)

Bonne croûte. L’important est de faire croire à ceux qui regardent que c’est bon 🙂

  • décaillée : Hum ! Le nec plus ultra de la neige de printemps, il existe peu de neige aussi agréable et facile à skier mais attention le bonheur est éphémère, avant c’est trop dur, après c’est trop mou, il faut donc être là au bon moment !
La neige idéale pour aborder la pente raide

La neige idéale pour aborder la pente raide

  • dédurçie : terme employé par certaines peuplades vivant dans les Vosges du sud. Désigne une neige qui était très dure le matin mais qui est en train de s’améliorer, voire devenir assez bonne. A ne pas confondre avec la « décaillée ».
  • dure : Terme souvent prononcé en plissant les yeux pour montrer comment votre petit corps va souffrir durant la descente…
  • écailles de dragons : neige de printemps qui a pris beaucoup de vent pendant son réchauffement cela forme des écailles de plusieurs cm
  • entre deux : Se dit lorsqu’on a une neige qui n’est plus vraiment poudreuse, pas encore tout à fait transformée. Assez désagréable à skier…
  • escargots : Il y a eu un soucis avec la dameuse…
  • froide : Terme employé en guise de consolation quant vous êtes arrivés 3 jours après une grosse chute de neige et que tout a été tracé partout. Ca reste une neige très agréable à skier mais si vous êtiez venu il y a 3 jours…C’est une neige qui n’est plus poudreuse depuis belle lurette, qui s’est tassée mais qui n’est pas encore dure…c’est clair ?
  • inskiable : C’est toujours par obligation qu’on skie une neige inskiable soit parce que on est parti en randonnée, soit qu’on est sorti des pistes en oubliant que chaque nuit les dameuses travaillent les pistes… mais que les pistes. Mais c’est en skiant l’inskiable qu’on s’améliore !
IMG_0020-2

Comment va t’on skier ce truc ?

  • intournable : Il n’y a pas de neige intournable il n’y a que des skieurs qui n’arrivent pas à tourner, sinon au pire il reste la conversion…
  • irrégulière : Terme souvent employé lorsque après une descente dans une excellente poudreuse mais au cours de laquelle vous avez fait quelques fautes qui ont pu être aperçues par les autres membres du groupe : « Elle est un peu irrégulière, non ? ». Si le reste du groupe est poli il acquiescera, sinon un « oh non, ça tourne tout seule » vous enfoncera un peu plus…
  • légère : Contraire de lourde.
  • lourde : Contraire de légère, souvent rencontrée quelques heures après la « légère » voire quelques centaines de mètres plus bas que la légère. « Elle devient lourde » à traduire par « il serait temps qu’on arrive en bas ».
  • moquette : Décaillée de qualité supérieure, attention la moquette est éphémère comme tous les plaisirs : avant c’est trop dur, après c’est trop mou…
  • neige à canon : On l’évite le plus possible même lorsqu’elle est rebaptisée neige de culture….
  • paf : Difficile à traduire si on ne l’a pas skié, neige qui est en train de se transformer mais pas dans le bon sens
  • parfaite : La neige parfaite n’existe pas ou alors seulement dans les comptes rendus sur Facebook ou Camp to Camp, ou alors dans les discussions au bar
  • peuf : Le rêve de tout freerider, le saint graal, la poudreuse, quoi…Le mot peuf viendrait d’un mot de patois savoyard désignant la poussière et par extension la neige poudreuse.

    Peuf !

    Peuf !

  • pow pow : version anglaise et djeuns de la peuf
  • pleine de boules : On s’est un peu égaré dans une veille coulée d’avalanches peut être ?
Qui est ce qui y va ?

Qui est ce qui y va ?

  • polenta : pas sympa pour la (bonne) polenta. Visiblement on est au printemps et vous êtes partis un peu tard…
  • poudre : voir peuf. Terme déprécié, limite vintage.
  • poudreuse : voir peuf mais franchement à part les skieurs ayant connu personnellement Guy Perillat et Marielle Goitschelle plus personne n’emploie plus ce terme.
  • pourrie jusqu’au fond : Mais que faites vous dans cette galère ?
  • printemps : terme un peu vieillot pour désigner une neige transformée
  • qui accroche bien : Expression souvent employé pour rassurer le groupe avant d’attaquer une pente raide en neige dure (voir plus haut « avec un bon grip » )
  • qui prend les skis : N’a rien à voir avec la recrudescence des vols de skis en station mais c’est une expression souvent entendue après une chute.
  • requins. Il ne s’agit pas de neige mais de cailloux voire de rochers dissimulés sous une couche de neige insuffisamment abondante. Généralement le skieur qui touche un requin émet un juron en pensant au boulot à prévoir sur les semelles de ses skis.
  • revenue en surface : Ah bon pourquoi ? Elle avait disparu ? Non, signifie simplement une neige « transformée » qui est en train de dégeler en surface. Synonyme de décaillée.
  • qui savonne : Ne dispense pas de la douche. Propice aux « fautes de carres ». C’est généralement le cas lorsque la température se réchauffe après une chute de neige.
  • soupe : Il est temps de rentrer, faudra revenir demain matin mais ça va être béton…
  • traffolée : Neige poudreuse mais qui a déjà été beaucoup skiée, autrement dit vous ne vous êtes pas levés assez tôt…encore que, il vaut parfois mieux skier une bonne traffolée qu’une peuf travaillée par le vent.
Traffolée

Traffolée

  • transformée (ou transfo) : neige de printemps qui a subi dégel et regel pour le plus grand plaisir du randonneur à skis.
  • vosgienne : Indescriptible, il faut avoir skié dans les Vosges depuis tout petit pour se rendre compte. Très formateur.
  • y a plu dessus : Tout est dit non ? Qu’est ce qu’on peut y faire ?
IMG_7365

Là c’est certain, il a plu dessus !

  • y’en a de ces paquets !! : Généralement dit avec le sourire jusqu’aux oreilles, indique que la quantité de neige tombée est supérieure aux espérances de la veille. C’est souvent un signe annonciateur de suppression de la pause de midi.
Elle est pas belle la vie ?

Elle est pas belle la vie ?

  • y’en a trop ! : Excuse souvent donnée par le skieur qui a quelques problèmes pour enchaîner dans une poudreuse sans fond ou bien qui n’a pas des skis assez larges.
  • zastrugis : Ca c’est un mot qu’on emploie jamais car trop difficile à retenir et à prononcer, on préférera l’expression « crête de coq »
Suivez moi

Thierry

Moniteur de ski de randonnée, accompagnateur montagne, un des co-fondateurs d'Oxygène.
Suivez moi

Les derniers articles par Thierry (tout voir)

A propos Thierry

Moniteur de ski de randonnée, accompagnateur montagne, un des co-fondateurs d'Oxygène.

Un Commentaire

  1. Trés sympa votre petit lexique !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.