OXYGENE au pays de la “Klein Bier” et des Knödels

Devinette : je suis rond, taillé comme une balle de tennis, je suis marron foncé, et je sens très fort, qui suis-je ?????…

CIMG1616

Samedi 26 juillet en fin d’après midi, camping de Grainau en Bavière, juste à côté de Garmisch Partenkirchen. Tout le monde est à l’heure au rendez-vous, même la pluie qui pourtant, je pense, n’avait pas été conviée !

Autant dire tout de suite que cette pluie nous honorera de sa présence tous les soirs à l’heure de la “Klein Bier”, nous permettant chaque fois de bien comprendre la différence fondamentale qui existe entre le campeur de base, sous tente, et le campeur plutôt “bling-bling” qu’est le camping-cariste.

DSC01295

Bref, après avoir repéré les emplacements les moins inondés, chacun montera sa tente malgré tout dans la bonne humeur pendant que nos camping-caristes se chargeront d’aménager le coin salle à manger/salon. Un grand merci à eux puisque grâce à cette organisation nous prendrons nos repas en commun ….et au sec !

IMG_0585

Le lendemain, petit tour matinal (vers 11h, c’est les vacances tout de même…) et rapide dans Garmisch (à moins que ce ne soit Partenkirchen car comme les villes se touchent c’est difficile de savoir..), puis retour rapide au camping où chacun s’affaire à la préparation de son sac en vue de la montée au refuge.

IMG_0369

En début d’après-midi c’est donc le départ, à pied directement du camping, pour l’ascension de la Zugspitze, point culminant de l’Allemagne. Nous sommes 14, filles et garçons, d’un peu tous les âges puisque plus d’un demi siècle sépare la plus jeune de notre infatigable doyen. Après une montée tranquille dans la forêt, sur de larges allées au début, puis sur un sentier qui se rétrécit, on se retrouve vite dans cette bonne vieille ambiance de montagne.

IMG_0376

L’itinéraire s’enfile ensuite dans la très impressionnante gorge de l’Höllental par un chemin taillé dans le roc du temps du Kaiser et au fond de laquelle gronde le torrent Hammersbach. On se fait mouiller par ci par là, mais ce n’est pas grave, c’est si beau !

Au bout d’environ 3 heures, on arrive au petit refuge Höllentalanger Hütte situé dans une oasis de verdure au milieu d’un monde vertical et minéral. Il était temps, car c’est aussi l’heure de l’averse quotidienne, et c’est sous la pluie et à l’abri de grands parasols que nous dégustons en terrasse nos “Klein Bier”…. de 50cl.

CIMG1624

Il était d’autant plus temps d’arriver qu’en Allemagne on mange tôt, et on nous fait vite comprendre qu’il faut passer à table. Une charmante demoiselle nous installe dans une petite salle à part, et là surprise, on n’a pas droit à la traditionnelle saucisse/purée que servent encore certains refuges français, non non, ici, on est vraiment au resto, donc chacun a droit à une carte des différents plats…rédigée en Allemand “of course”, donc souvent indécryptable, mais que Peter et Thierry voudront bien nous traduire.

P1010717

Manquant souvent d’inspiration devant autant de plats qui ne nous évoquent pas grand chose, la majorité du groupe s’oriente vers le menu du montagnard : Püree/ Knödel. Le Knödel est rond , marron, et sent très fort, trop fort le foie ( voir devinette ) 1, et une fois servi il faut bien l’avaler. Facile pour certains, plus difficile pour d’autres, d’autant plus dur que le knödle est servi par 2, en fait ce sont les knödles….!

IMG_0522

Après le dessert, il faut maintenant s’engager sur papier pour le Frühstuck du lendemain, ici encore on a le choix : “gross” ou “klein” option œuf ou saucisse, ça devient compliqué les repas en refuge…..!

Les premiers s’achemineront ensuite vers notre dortoir dans lequel une lutte acharnée à coups de ronflements s’engagera entre Théo et Claude et durera jusqu’au petit matin. Jean-Paul avait dû oublié de s’inscrire à ce tournoi…

Enfin l’heure du Frühstuck ! , chacun récupère son plateau “gross” ou “klein“, et c’est sous un ciel très clair, déjà illuminé par le soleil que nous partons, il est 6h30 (et dire qu’on est en vacances…).

Jessica (11 ans) sur les flancs de la Zugspitze, point culminant de l’Allemagne

Jessica (11 ans) sur les flancs de la Zugspitze, point culminant de l’Allemagne

L’itinéraire alterne entre sentier pierreux, via ferrata plus ou moins équipée et parfois aérienne, moraine, un glacier même. C’est long, mais les 4 cordées que nous formons progressent régulièrement, les derniers n’atteindront le sommet qu’au bout de 8h. d’efforts.

IMG_0413

Au sommet de la Zugspitze (2962m), on ne sent pas seul, il y a le brouillard certes, mais surtout quelques mètres en contrebas du sommet il y a l’arrivée du téléphérique donc beaucoup de touristes. Alors que les derniers arrivent au sommet, un employé du téléphérique conseille à tout le monde de s’éloigner des barrières métalliques car la foudre menace. C’est vrai qu’en se regardant nous avons tous les cheveux dressés sur la tête, inquiétant tout ça…

P1010745

Après concertation et face à un ciel qui refuse de se dégager, le tonnerre qui gronde et des rochers qui s’annoncent glissants, la décision est prise de redescendre en téléphérique (on sait c’est mal mais c’est mieux que de se prendre la foudre…).

IMG_0421

Au camping nous attend une soirée tranquille d’échange de bons moments car pendant ce temps les enfants aussi ont eu droit à une belle aventure, la descente d’une gorge tout aussi impressionnante que la notre dans la Reintal toute proche.

IMG_0620

Le lendemain : après la pluie le beau temps, et c’est vrai ! Ce matin c’est grand soleil. Tout le monde est partant pour une journée de VTT. On décide de monter au lac de Eibsee situé près de 400 m. au dessus de notre “camp de base”.

CIMG1638

Belle randonnée sportive à vélo pour atteindre ce lac d’altitude, certains auront même le courage de se baigner. Félicitations aux enfants pour leur belle prestation sportive ce jour. La journée se termine au resto autour de spécialités serbo-croates, encore une façon de voyager !

IMG_0645

Après une nuit orageuse à souhait c’est la fin du séjour bavarois, les uns, dont je fais partie, rentrent chez eux, les autres poursuivent, vers l’est, pour découvrir un autre pays, l’Autriche, et tenter d’en gravir le point culminant, mais c’est une autre histoire…

A l’heure où on nous propose de travailler plus pour gagner plus, moi j’aimerais bien travailler moins pour partir plus…Pas vous ?

Patricia

Ce périple s’inscrit dans le cadre du grand projet de l’association OXYGENE, l’Europe par les hauts et constitue le 7ème sommet atteint.

Plus d’infos techniques sur notre ascension de la Zugspitze : Compte rendu sur le site CampToCamp

  1. Nous tenons à préciser que les propos à caractère diffamatoires visant certains aspects de la cuisine allemande n’engagent que leur auteur – L’équipe de webmestres
Suivez moi

Les derniers articles par Thierry (tout voir)

A propos Thierry

Formateur ski de randonnée, accompagnateur montagne, animateur de formations "GPS et applis smartphone pour l'orientation en milieu naturel", un des co-fondateurs d'Oxygène.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.