Roller en Bourgogne

Lorsqu’on avait annoncé une sortie roller de 60 km, l’engouement était moyen, par contre dès qu’il fut précisé que l’itinéraire passait dans le vignoble macônais, on a très vite affiché complet, allez savoir pourquoi…

Ce sont donc 2 minibus pleins à craquer qui ont débarqué ce samedi en fin de matinée à Givry au kilomètre zéro de la Voie Verte. Ensuite à chacun de choisir son moyen de locomotion : roller, vélo ou carriole, mais comme tout le monde voulait aller dans les carrioles, il a fallut imposer une limite d’âge…

Julie Roumolle et Lionel

Julie Roumolle et Lionel

Ensuite pour les rollers, il y avait le choix des roues, des vraies ou bien des “qui fondent”, qui deviennent carrées et qui mettent le feu au roller… Quoi qu’il en soit l’étape était très faisable quelque soit le moyen de locomotion utilisé, la Voie Verte très sécurisée emprunte l’ancienne voie ferrée, les dénivelés sont très faibles et les paysages très sympas.

Mais il ne faut jamais sous estimer le “dernier kilomètre”, il se passe souvent quelque chose dans le dernier kilomètre. Ce dernier kilomètre était situé entre la Voie Verte et l’hôtel qui nous servait d’étape. Ce dernier kilomètre aurait pu être en goudron, ce qui est bien, en terre, ce qui est acceptable, non il était en gravillon, un vrai bonheur en Roller !

Taizé Boys band

Taizé Boys band

Un fois n’est pas coutume un groupe Oxygene faisait étape dans un hôtel 2 étoiles avec piscine, les bonnes habitudes se perdent…mais c’est quand même super agréable !

Le lendemain, 35 kilomètres au programme sous un soleil plus que généreux, une petite halte à Cluny que les plus cultivés sont allé visiter au passage.

On roule à droite

On roule à droite

A partir de Cluny les choses deviennent sérieuses car l’ancienne voie ferrée sans doute dévorée par le TGV laisse la place à de petites routes aux fortes côtes. Les rollers ne sont pas à la noce, ni dans les montées et surtout pas dans les descentes. Heureusement le tunnel de Bois Clair est là pour calmer le jeu et reprendre le frais. Ensuite jusque Charmay les Mâcon c’est un final tout en douceur, le plus descente en légère descente, la fin s’annonce tranquille.

Cherchez l’erreur

Cherchez l’erreur

Mais comme d’habitude, il ne faut pas sous estimer le “dernier kilomètre”..

– Encore du gravier ?
– Que nenni, au contraire un excellent revêtement très roulant spécial roller..
– Ben alors ?
– L’orage !!

Effectivement c’est trempé comme des soupes que le bistrot du terminus de la Voie Verte nous verra arrivé, les jambes un peu en canard car le revêtement spécial roller sous 10 millimètres d’eau c’est un tantinet glissant…

L’entrée du tunnel

L’entrée du tunnel

 

Suivez moi

Thierry

Formateur ski de randonnée, accompagnateur montagne, animateur de formations "GPS et applis smartphone pour l'orientation en milieu naturel", un des co-fondateurs d'Oxygène.
Suivez moi

Les derniers articles par Thierry (tout voir)

A propos Thierry

Formateur ski de randonnée, accompagnateur montagne, animateur de formations "GPS et applis smartphone pour l'orientation en milieu naturel", un des co-fondateurs d'Oxygène.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.