Stage de Ski St Gervais

Nous allons vous narrer notre saga gervaise en février de l’an de grâce 2006.

Par un soleil montagnard, ce site de loisir nous vu arriver par groupe épars vers l’hostellerie des Emmanuelle. Le sieur taulier, joyeux drille de surcroît, nous attendait le sourire ferme, heureux de nous voir débarquer dans sa modeste demeure.

Petit break sous le soleil

Petit break sous le soleil

Quel bonheur de trouver nos couches modernes (pour le moyen age) dans ces dortoirs d’un autre monde. Les congratulations entre les divers membres de notre confrérie terminées, nous nous installâmes quand retentit le doux son d’un gong cultuel. C’est le signal du frugal repas.

VIP in Megève

VIP in Megève

Nous apprîmes par la suite de la semaine que le menu traditionnel du pays Gervais est le riz ou le patates ou riz – patates, quel bonheur cette immersion dans une société inconnue. La suite nous apporta un plaisir supplémentaire sur les casses croûte frugaux de midi (même certains sans rien) les gloutons se sont vu tout de même gratifiés de doubles sandwiches.

La génération montante dans la descente

La génération montante dans la descente

Mais les agapes ne sont pas les seuls moments vécus, les grandes étendues blanches, maculées de dessins laissés par les planches glissantes nous ont émerveillées et ont assouvis nos besoins de longues glisses pentues et les quelques contacts figure-neige nous ont follement amusé, que diantre.

Que de chariots sur les chemins et moult gueux sur nos routes nous rappellent que les vacances n’étaient point que pour nous, sauf sur la Giett’ où le presque paradis nous régalât les yeux et le cœur.

The Group

The Group

Que la semaine passe vite quand le bonheur est au rendez vous, les adieux furent déchirants, mais les promesses de se revoir pour les prochaines aventures ont fusés (Ariane) de toute part, c’est le cœur gros que nous reprîmes le chemin du retour, qui pour la Lorraine, qui pour la Picardie et d’autres renégats pour une semaine supplémentaire de glisse (je ne site personne djoul).

A très bientôt gentils compagnons de voyage qu’Odin nous prépare une prochaine saison pleine de Peuf et de free ride.

Les derniers articles par Jicé (tout voir)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.