Petite randonnée entre amis

OXYGENE REVIENT À LA TRANSTERRITOIRE - Octobre 2010

On avait pourtant tout fait pour lui faire plaisir le mois d’avant en lui permettant de tester deux magnifiques 4×4, mais non visiblement quelque chose ne collait pas.

Il avait passé la semaine à planter des petites aiguilles dans une poupée représentant la présentatrice de la météo de Canal+ pour que le déluge du siècle s’abatte sur la vallée, mais à la place de cela, toutes les prévisions annonçaient un soleil radieux et une douceur incroyable pour ce début d’Octobre.

P1060287

Pendant le repas qui précédait la randonnée, il s’était discrètement absenté pour mettre en route l’arroseur du jardin qu’il avait judicieusement orienté vers la fenêtre de la salle à manger où nous nous trouvions. Il était réapparu trempé des pieds à la tête en lançant un “vous avez vu ce qui tombe ? Et en plus ça caille”

Une fois tout le monde endormi il avait soigneusement retardé toutes les horloges de la maison d’une bonne demi heure et avait tenté de saboter mon vélo.

Le lendemain au petit déjeuner, il nous a raconté pour la énième fois la légende de la Dame Blanche du Rosemont qui aurait dit, juste avant d’être massacrée par les Suédois, qu’en 2010, le jour de la Transterritoire, la malédiction s’abattrait sur la vallée, que la Ballon d’Alsace s’écroulerait d’un coup et que les débris projetés jusqu’au Malsaucy provoqueraient un tsunami balayant tous les vététistes au départ de la Trans.

P1060300

A cause des pendules retardées, on est, bien sûr, arrivés une demi heure après le départ officiel. “Ils nous laisseront jamais partir sur le 80 km à cette heure ci” avait il dit. C’est à ce moment qu’on a remarqué qu’il avait monté, sur son VTT, des patins de frein qui d’habitude équipent les tricycles Fischer-Price, ça aurait dû nous alerter…

Durant les 30 premiers kilomètres, tout semblait se passer normalement, le parcours était superbe, la météo digne d’une fin d’été, le Ballon d’Alsace bien en place et la surface du Malsaucy d’un calme absolu et même si on se faisait doubler par des vététistes dans des déguisements des plus délirants, aucune trace de la Dame Blanche.

P1060298

C’est un peu avant l’endroit où le parcours du 80 km se séparait enfin des autres parcours beaucoup moins longs qu’il s’est mis à accélérer comme si on lui avait subitement fait une transfusion sanguine d’un coureur du Tour de France. Il a fallu qu’on crie aussi fort que des supporters d FC Sochaux pour qu’il ne loupe pas l’embranchement avec le 80 km.

“Vous allez voir la côte de Belfahy, c’est une folie” répétait-il sans cesse, “il y a même des passages où il faut s’encorder” et puis “regardez le ciel il est bizarre”. C’est à ce moment là que le téléphone a sonné, c’était Brigitte avec le groupe des gamins qui venait de crever 1km après le départ “c’est étrange on dirait que mon vélo a été saboté pendant la nuit..”

Au ravito de Belfahy, en examinant la carte l’un d’entre nous a dit joyeusement “super, maintenant c’est quasiment que de la descente jusqu’à Belfort !”. A ces mots, il s’est levé et semblant très nerveux est allé bricoler quelque chose sur son vélo, il nous a semblé entendre des coups de marteaux mais personne ne pourrait le jurer. Ensuite on a pris le chemin de la descente.

P1060314

Dix minutes plus tard, il roulait devant moi (j’aime mieux..) et à la sortie d’un virage je l’ai vu étendu au milieu des brimbelles, le vélo en porte feuille…et lui aussi.

– Ca va ?
– Oui allez y je vous rejoins

Une heure après, il ne nous avait toujours pas rejoins quand au milieu de nulle part le téléphone de Marie a sonné. “La vache ! Elle a un téléphone satellitaire et elle ne nous l’a jamais dit !” C’était lui.

– J’ai voilé ma roue
– Beaucoup ?
– Complétement
– Alors qu’est ce que tu fais
– Le voile intégral est interdit durant la Transterritoire, je suis obligé d’abandonner

Il nous a semblé entendre un “Yes !!!” dans le combiné avant qu’il ne raccroche mais personne n’en est vraiment sûr.

P1060317

Le reste de la rando s’est déroulé sans encombre et bien sûr c’est au soleil couchant que nous avons fait notre entrée dans Belfort alors que tout était presque démonté.

Arrivé chez lui, il nous lança un..
– Alors, vous voilà seulement, vous devez être cuits ?
– Ca se voit tant que ça ? Montre voir ta roue.
– Laissez tomber, venez plutôt manger….

 

Suivez moi
Les derniers articles par Thierry (tout voir)

Share:

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on pinterest
Pinterest
Share on linkedin
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

On Key

Related Posts

Ski de rando dans le Beaufortain

Stage de ski du 28 Février au 6 Mars 2021 Le Beaufortain …c’est bon pour le teint ! Rime pauvre je vous l’accorde mais tempête de ciel bleu toute la semaine ! Nous étions perchés à Granier, 1250 m, logés au Gîte Pollen, chez Valérie, ancienne championne de ski alpinisme fort sympathique…

Lire la suite

Janvier, le mois du Blanc

Les remontées mécaniques à l’arrêt, de la neige qui tombe jusqu’en plaine, un froid de canard, l’envie de faire un peu autre chose que du Zoom, du Teams ou autre joyeusetés, les sorties en ski de rando furent nombreuses et variées durant ce mois de janvier 2021. Que ce soit

Lire la suite

Les djeuns à Valmeinier filmés par les djeuns

À propos Articles récents Suivez moiThierryFormateur ski de randonnée, accompagnateur montagne, animateur de formations “GPS et applis smartphone pour l’orientation en milieu naturel”, un des co-fondateurs d’Oxygène. Suivez moiLes derniers articles par Thierry (tout voir) Janvier, le mois du Blanc – 1 février 2021 Les djeuns à Valmeinier filmés par

Lire la suite

Le Tour du Mont Blanc aux herbes de Provence

Nos jeunes partis faire un Tour du Mont Blanc à la fin de l’été avaient ravivé dans ma tête le souvenir d’un TMB entrepris durant les vacances de la Toussaint de 1989, une époque lointaine où on parlait encore peu de glaciers qui fondent, de climat qui se dérègle, de

Lire la suite

La Mer à Vélo

En cette fin de juillet, Cécile et Laurent faisaient avec nous leur premier voyage à vélo (en autonomie). Ils vous racontent… J1: Rendez-vous de 9 cyclistes du groupe au camping de Liverdun et le mot du jour qui deviendra notre leitmotiv, revient à Fred : « Bon … On y va quand ? ».

Lire la suite