Deux “nouveaux” 4×4 au banc d’essai

Non tu ne rêves pas lecteur fidèle ! A OXYGENE, désormais on teste des 4×4. Il faut bien vivre avec son temps et rien ne dit que nos prochains stages Nature n’auront pas lieu à Amnéville ou dans un Center Parc…Mais comme on a encore quelques convictions, nos deux 4×4 en test étaient “Grenelle compatibles”, ouf !….

Attention au départ !

Attention au départ !

Les deux modèles de 4×4 que nous avons eu la chance de tester sont le Calao GTX et le Désiré Roadster, deux modèles gentillement prêtés par Daniel, notre concessionnaire préféré. Pas fréquent dans le monde des 4×4, ces deux modèles sont des … coupés. Oui je sais ce n’est pas de très bon goût mais je fais les blagues que je veux…

La calandre inimitable du Calao

La calandre inimitable du Calao

Au premier abord nos deux modèles sont très différents: une ligne assez légère pour le Calao, beaucoup plus massive pour le Désiré.

La prise en main du Calao est incroyablement facile, il se manie avec légèreté, passe partout et surtout il étonne, on ne passe pas inaperçu avec un tel “engin”, c’est ce que souhaite tout propriétaire de 4×4 non ?

Des innovations technologiques en pagaille

Le Désiré est moins nerveux tout du moins en apparence, son manque de reprise parfois dans certaines côtes est compensé par un système révolutionnaire d’aide à la décision. Une sorte de microprocesseur situé à l’intérieur de la tête analyse en permanence les informations en provenance des yeux, des oreilles et d’une multitude de capteurs et permet au Désiré de choisir seul le meilleur passage dans le cadre d’un franchissement par exemple. Ce gadget révolutionnaire -mais où vont ils chercher tout cela nos ingénieurs !- font de ce 4×4 un véritable “passe partout” en toute sécurité.

IMG_3481

Le Désiré possède également un système de commande vocale très évolué même s’il demande un minimum d’apprentissage. Parmi les différentes commandes on retiendra le “bbbrrre”, le “yapyap”, “ooohhh” ou les plus complexes “allez pépère” qui permettent de gérer accélérations et freinages.

Et la consommation ?

Comme le veut la tendance actuelle ces deux modèles sont des modèles hybrides qui s’accommodent assez bien de sources d’énergie diverses et variées toutes biodégradables..

Maniabilité du Calao GTX

Maniabilité du Calao GTX

Avec le Calao, inutile de s’arrêter pour faire le plein car il est doté d’un très ingénieux système qui devrait inspirer nos constructeurs: il se ravitaille en route sans s’arrêter. En effet un dispositif très sophistiqué composé d’une bouche au bout d’un long cou très souple permet à ce 4×4 de ne jamais tomber en panne sèche, il fallait y penser !

Et les rejets de CO2 ?

Nos mesures sont assez imprécises mais on note une différence assez nette entre le Calao où le filtre à particule libère à intervalles réguliers des sortes de petites billes, le Désiré quant à lui a un pot d’échappement beaucoup plus classique pour ce genre de modèle.

Testeurs en séance de débriefing

Testeurs en séance de débriefing

Entretien

Du fait de la constitution très particulière de leur carrosserie ces deux 4×4 ne rouillent pas. L’entretien consiste en un brossage régulier (dans le sens du poil, merci) mais par contre l’usage d’un nettoyeur de banlieue de type Karcher est fortement déconseillé.

Encore un autre modèle ?

Encore un autre modèle ?

Le bilan du match
Malgré ces deux jours de test intensif sur un parcours varié type “montagne” il a été très difficile aux testeurs de départager véritablement les deux modèles. Rendez vous est donc pris pour un nouveau test plus approfondi l’an prochain !

Cet article est dédié à la mort (enfin !) du salon du 4×4 de Val d’Isère ainsi que l’arrêt sans doute définitif de la Croisière Blanche dans les Alpes du Sud.

Suivez moi

Thierry

Formateur ski de randonnée, accompagnateur montagne, animateur de formations "GPS et applis smartphone pour l'orientation en milieu naturel", un des co-fondateurs d'Oxygène.
Suivez moi

Les derniers articles par Thierry (tout voir)

A propos Thierry

Formateur ski de randonnée, accompagnateur montagne, animateur de formations "GPS et applis smartphone pour l'orientation en milieu naturel", un des co-fondateurs d'Oxygène.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.