La TransRoller

Ca c’est l’arriviée du premier, nous on arrivera quand ils seront changés, douchés, etc...

Ca c’est l’arriviée du premier, nous on arrivera quand ils seront changés, douchés, etc…

Non, ce ne fut pas Waterloo mais ce ne fut pas Arcole..notre première participation à une grande manifestation Roller, en l’occurrence la TransRoller Pontarlier-Mouthe.

Pourtant Olivier, notre gourou Roller,avait tout prévu : les inscriptions, le gîte très sympa à deux pas du départ, le retrait des dossards, nous avions même chacun une petite puce sur le bas du mollet afin d’être correctement chronométré. C’est vrai qu’aux vitesses où on roule, chaque dixième de seconde compte !!!

Il avait tout prévu sauf l’imprévisible forcément et l’imprévisible se manifesta à plusieurs reprises…

Mer... j’ai perdu une roue !!

Mer… j’ai perdu une roue !!

En effet, ce que n’avait pas prévu Olivier c’est qu’en prévision de cette course on puisse préparer son matériel, ce que je fis scrupuleusement, ce qui pourtant n’est pas dans mes habitudes.. C’est donc avec beaucoup de zèle que je m’étais offert de nouvelles roues que je m’étais empressé de monter sur mes rollers. Afin que tout cela roule encore plus vite, j’ai bien sûr éviter de trop les serrer..

Le premier grain de sable se produisit donc le samedi après midi quand partis pour la parade roller à travers les rues de Pontarlier, je perdis une roue…que je n’ai jamais retrouvé !

Ce que n’avait pas non plus prévu Olivier c’était qu’il ne puisse pas faire beau. En effet, pour nous, depuis des mois, la terre s’était, définitivement et irrémédiablement réchauffée et asséchée.Nous avions donc tous revendu pulls et K-Ways mais …..manque de chance le dimanche matin, au moment du départ, il tombait des trombes d’eau !!

C’est parti pour 1h40 d’aqua-roller

C’est parti pour 1h40 d’aqua-roller

L’objectif premier de la course était donc d’arriver à Mouthe, 35 kms plus loin, vivant ! Dès les premiers kilomètres dans Pontarlier cet objectif ne semblait pas évident à atteindre car les virages en roller sur les revêtements peints des passages protégés recouverts de trois millimètres d’eau ça ne se fait pas avec la cuisse décontractée.

Une fois dans la campagne, les choses étaient plus simples, le parcours magnifique et surtout les encouragements des jurassiens avec leurs grosses cloches (si, si les jurassiens ont des grosses cloches, enfin leurs vaches..) tout au long du parcours nous ont fait oublier les pluies tropicales.

Les femmes et les enfants d’abord

Les femmes et les enfants d’abord

Et au bout d’un peu moins de deux heures d’efforts toute l’équipe Oxygène était arrivée à bon port, à supposer que Mouthe soit un port ce qui n’est pas évident vu le relief.

Les résultats sont perfectibles puisqu’au moins 322 paires de Rollers (combien ça fait de roues tout ça ??) nous ont devancé mais il y avait tout de même pas loin de 500 participants au départ !

Au final, une manifestation superbement organisée et très sympathique qui nous a donné le goût de revenir, sous le soleil et avec des roues bien attachées.

Suivez moi

Thierry

Formateur ski de randonnée, accompagnateur montagne, animateur de formations "GPS et applis smartphone pour l'orientation en milieu naturel", un des co-fondateurs d'Oxygène.
Suivez moi

Les derniers articles par Thierry (tout voir)

A propos Thierry

Formateur ski de randonnée, accompagnateur montagne, animateur de formations "GPS et applis smartphone pour l'orientation en milieu naturel", un des co-fondateurs d'Oxygène.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.