Les Hautes Fagnes

Ca y est, Belgique : fait !

Et il faut voir comment ! Avec brio, avec panache.

En effet, des 20 membres de l’Expédition, 18 (une mauvaise acclimatation à l’altitude pour Victor resté à vomir sur les genoux de sa maman au camp de base ..) se sont hissés avec courage (ah bon je croyais qu’elle n’était pas venue ?) au sommet du Signal de Botrange à tout de même 694 mètres d’altitude au dessus de la mer, ah la Mer du Nord avec ses vagues de dunes pour arrêter les vagues et de vagues rochers que les marées dépassent…

Toute la belgique est à nos pieds !

Toute la belgique est à nos pieds !

Bon je m’égarre… car Botrange c’est au bord de la Nationale (le Mont Blanc c’est bien au bord de l’Autoroute Blanche et on n’en fait pas un plat, na !) mais c’est tout de même le sommet de la Belgique et comme ce n’était pas assez haut, nos amis belges ont érigé une grosse taupinière.

Faut vous dire Monsieur
Que chez ces gens-l
On ne vit pas Monsieur
On ne vit pas on triche…

L’accès à la taupinière sommitale se fait avec un escalier en haut duquel Patrick, le plus fou de nous tous, a tenu à monter sa jolie bicyclette rouge : mais je te jure hein..il ne saura même pas redescendre… 1.

Une fois notre devoir accompli, il fallait vite foncer au gîte pour goûter aux spécialités locales car ici ce n’est pas l’Espagne (c’est pour plus tard..) on mange à 6h30 précise, les frites ça ne saurait attendre !

Sacha !... arrête !!

Sacha !… arrête !!

La première moitié de la nuit fut consacrée pour une bonne moitié d’entre nous à une sortie “Brame du Cerf”, l’autre moitié (du groupe, pas de la nuit, faut suivre…) on ne sait pas ce qu’ils ont fait..

– Ecoute ça brame là-bas !
– Non, ça c’est une Kawa Ninja Zx sur le circuit de Spa Francorchamp
– ….

On doit fermer chez Eugène
Le Cerf ne viendra pas
Il est tellement joli
Il est tellement tout ça… 

Maryse et Gribouille vert de peur

Maryse et Gribouille vert de peur

Le lendemain Maryse une {vraie belge} nous rejoint avec la partie la plus courageuse de sa famille mais malheureusement sans chocotof 2, il faut dire que Sof et Fred nous ont concocté un tour des Fagnes à bicyclette.

Les Fagnes, c’est quoi ?
Alors, la recette des Fagnes : Vous prenez un socle rocheux bien dur, vous le recouvrez délicatement avec un glacier, laissez le tout au frigo pendant deux millions d’années environ, laisser réchauffer doucement. Recouvrir le tout d’un coulis de limon argileux bien imperméable à l’eau.
Laisser macérer 10 000 ans : c’est prêt !

Et là pendant toute la matinée on a bien cru que nos deux guides avaient enfin trouvé le St Graal du cycliste c’est à dire la balade qui ne fait que descendre tout en revenant au point de départ…mais c’était compter sans l’après-midi…

Mais c’est là que nous rencontrons par hasard ce que nous avions cherché une bonne partie de la nuit.
– une Kawa Ninja Zx ?
– Non, ça c’est un cerf…

Rien n’arrête Kariolator !

Rien n’arrête Kariolator !

Avant la pause de midi, nous avons visité un “pont belge”, c’est comme un pont chez nous mais en “moins fini”, c’est là qu’on peut se rendre compte des différences culturelles qui existent d’un pays à l’autre en Europe.

L’après midi fut l’occasion d’une rencontre peu banale..
– un cerf ?
– non, mieux que ça !

Alors que notre petit groupe était garé “à la française” (c’est à dire n’importe comment de telle façon qu’on barrait complétement le chemin), un couple d’autochtones mais en vélo (doit on dire velochtone ?) fondit en piqué (je vous jure que c’est vrai !) sur les plus jeunes d’entre nous en braillant des mots qui n’appartiennent à aucune langue terrienne.

mijn land, mijn vlakke land...

mijn land, mijn vlakke land…

Après avoir rassuré les plus jeunes, et calmé les plus virulents, enfin je veux dire Lionel, le petit groupe se remit en route jusque qu’à la croisée des chemins suivante. C’est alors que l’incroyable se produisit, nos deux cyclotones réaparurent en braillant de plus belle du haut de leurs montures rutilantes (non c’était pas une Kawa Ninja Zx ! 3)

Après avoir séché les larmes des enfants terrorisés et ranimé les jouvencelles pâmées dans les fougères -il y a plein de fougères dans le coin- nous reprîmes notre route un peu avec la même apréhension que John Wayne quand il sait que les indiens de Géronimo ont quitté leur réserve…
– Je rigolerais qu’on les recroise une troisième f..
– Attention les voilà !

Cette fois, le couple -car il s’agit effectivement d’un mâle et d’une femelle- semble nous ignorer et c’est là que tout à coup je la reconnais, mais oui c’est évident, c’est la vilaine sorcière dans Blanche Neige !!!
– Ne pleurez pas les enfants, c’est un conte de fées..

Mais déjà les premières gouttes tombent sur le plat pays qui n’est pas le mien…

Mais il est tard Monsieur
Il faut que je rentre chez moi….

Ah Frida ! Les autres ils disent comme ça qu’elle est trop belle pour moi...

Ah Frida ! Les autres ils disent comme ça qu’elle est trop belle pour moi…

 

  1. A lire avec un léger accent wallon
  2. un bonbon qui ne pousse qu’en Belgique
  3. Je rigole parceque ça fait trois fois que je cite la Kawa Ninja Zx -ça y est 4 fois..- alors que je ne sais même pas ce que c’est, mais le plus drôle c’est que la magie des moteurs de recherche va faire rappliquer sur cette page tous les fans de la Kawa Ninja Zx..ah mince ça fait 5..
Suivez moi

Les derniers articles par Thierry (tout voir)

A propos Thierry

Formateur ski de randonnée, accompagnateur montagne, animateur de formations "GPS et applis smartphone pour l'orientation en milieu naturel", un des co-fondateurs d'Oxygène.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.