OXYGENE en Trans à Pontarlier

Temps estival (ça change de la dernière fois !) pour cette participation de quelques oxygèniens et oxygèniennes auxquels s’étaient joint des éressviens et éressviennes à la fameuse Trans’Roller Pontarlier-Mouthe.

IMG_0711

Ce n’est pas la parade du samedi après-midi qui laissera les meilleurs souvenirs aux participants non pas que c’était mal organisé mais tout simplement parcequ’il n’y avait pratiquement personne. Eh oui, le compétiteur, le vrai ne se déplace plus pour rien, il gère son potentiel physique et moral en attendant LA grande épreuve bien au chaud dans son hôtel.

Effectivement le lendemain nous étions cette fois bien nombreux au départ des 34 km qui devaient nous emmener jusque Mouthe. Au milieu de la foule, Titou faisait sensation avec son skatedrive, c’est tout juste s’il n’était pas obligé de signer des autographes.

IMG_0720

Le départ eut lieu par vague, les pros devant, les touristes derrière pour ne pas gêner. Le début du parcours traverse Pontarlier par la rue principale avec ses cafés, ses commerces mais comme la plupart des magasins sont fermés le dimanche on ne s’est pas arrêté…

A la sortie de Pontarlier, le peloton des touristes dans lequel nous étions s’est fait doublé par un train de nanas en collant qui allaient comme des bombes -tout du moins par rapport à notre vitesse à nous…- auquel essayaient désespérément de s’accrocher quelques hommes surmotivés par cette vision.

IMG_0723

La route de Pontarlier à Mouthe est magnifique mais ça monte, en voiture on ne s’en rend pas compte, en roller déjà plus. Pour être exact, ça ne fait pas que monter il y a même à mi-parcours une superbe descente, longue, rapide sur un goudron de très bonne qualité, rien que pour cette descente le déplacement vaut le coup !

Finalement 34 km ça se fait assez vite même en roller puisque lorsque midi sonnait au clocher de Mouthe les premiers d’entre nous franchissaient la ligne d’arrivée, bon d’accord ça faisait longtemps que les pros étaient douchés, changés puisqu’il ne faut qu’un peu plus d’une heure aux premiers pour couvrir la distance contre une heure et demie pour nous. Mais 35 km de moyenne sur des petites routes de montagne, est ce bien raisonnable ?

En début d’après midi les organisateurs autorisaient de nouveau les automobiles à emprunter la piste de roller et ça pour une durée d’un an… à moins que cette fois ça ne soit malheureusement définitif.

IMG_0732

 

Suivez moi

Thierry

Formateur ski de randonnée, accompagnateur montagne, animateur de formations "GPS et applis smartphone pour l'orientation en milieu naturel", un des co-fondateurs d'Oxygène.
Suivez moi

Les derniers articles par Thierry (tout voir)

A propos Thierry

Formateur ski de randonnée, accompagnateur montagne, animateur de formations "GPS et applis smartphone pour l'orientation en milieu naturel", un des co-fondateurs d'Oxygène.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.