raid à skis cool en Helvétie

Un raid à skis “cool” c’est quoi ?

Il faut peut être déjà définir ce qu’est un “raid à skis”. Le petit Robert et la grande Rousse, nous apprennent que un raid est “une opération rapide menée en territoire inconnu ou ennemi…“. Déjà, ça part mal, car nos “raids à skis” n’ont rien de rapide et de là à considérer la Suisse comme un terrain ennemi il y a de la marge, et enfin le massif du Wildstrubel est loin de nous être inconnu.


La suite de la définition est intéressante “…menée par une formation très mobile“. Ça, ça nous convient mieux, c’est vrai qu’on est assez “mobile” à Oxygène, il paraît même qu’on aurait la bougeotte.

Par contre la fin de la définition fiche un peu la trouille “…en vue de démoraliser l’adversaire, de désorganiser ses arrières, de recueillir des renseignements, etc.“. Il est vrai que certaines de nos traces en poudreuse laissées sur la montagne faisant face au refuge ont pu éventuellement saper le moral des skieurs présents ce jour-là mais delà à nous accuser d’avoir désorganisé quoi ce soit c’est un peu exagéré. Bon, c’est vrai que les couvertures n’ont peut être pas été pliées au millimètre près comme l’exige le “plan national suisse de pliage des couvertures en refuge” mais ça ne devrait pas tellement nuire à la stabilité géopolitique de la Suisse. Par contre, c’est vrai que côté renseignements, on a fait le plein : trace GPS, photos, etc… Mais c’est pour pouvoir revenir lors d’un autre week-end.

Alors maintenant un “raid cool”, c’est quoi ? Le terme n’est pas encore déposé mais le cahier des charges est pour nous assez clair :

  • Nuit en refuge gardé avec repas chaud et petit déjeuner;
  • Pas plus de 1000 mètres de dénivelé montant par jour;
  • Pas de pente raide;
  • Pas de terrain glaciaire nécessitant le portage et l’utilisation de quincaillerie comme crampons, harnais, etc..

Pour ce raid cool helvétique le cahier des charges fut respecté à la lettre. Mais c’est vrai que dans ce cahier des charges rien n’est précisé sur le “trajet nécessaire le dernier jour pour récupérer les voitures” et il est vrai que sur ce point certaines réclamations pourraient effectivement être recevables…

Suivez moi

Thierry

Formateur ski de randonnée, accompagnateur montagne, animateur de formations "GPS et applis smartphone pour l'orientation en milieu naturel", un des co-fondateurs d'Oxygène.
Suivez moi

Les derniers articles par Thierry (tout voir)

A propos Thierry

Formateur ski de randonnée, accompagnateur montagne, animateur de formations "GPS et applis smartphone pour l'orientation en milieu naturel", un des co-fondateurs d'Oxygène.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.