Rando dans le Pitztal

Premières pistes dans le Pitztal

Essayer donc de lire le titre de cet article le plus rapidement possible…

Le Pitztal c’est quoi, c’est où ?

Le Pitztal, c’est une vallée tyrolienne, en fait c’est la vallée du Pitze nom du cours d’eau qui la parcourt sur une quarantaine de bornes depuis les glaciers jusqu’à ce qu’il se jette dans l’Inn. Au fait, doit-on dire LE ou LA Pitze. En allemand c’est Die donc LA, mais bon, dire qu’on a passé « une semaine dans la Pitze » ça pourrait être mal interprété…

Le Pitztal vers Stillebach

Première bizarrerie de la semaine : comment se fait-il que ce cours d’eau soit si minus après 40 kilomètres de parcours dans une vallée aussi encaissée avec des cascades et des glaciers de toutes parts ? Réponse : Car la Pitze est discrètement détournée par une galerie souterraine vers la vallée d’à côté, le Kaunertal, pour remplir un immense lac de barrage pour produire de l’électricité, ben oui, les Tesla ça consomme mine de rien… Et il y en a même qui disent que prochainement on pourrait aller chercher l’eau dans l’Otztal, la vallée voisine qu’on connait bien à Oxygène pour y avoir organisé de nombreux séjours.

La Pitze au moment où elle se jette dans l’Inn, une rivière qu’on connaît bien également

Mais au fait que faisons nous dans cette vallée en ce début d’automne ? Réponse : on est venu voir si on savait encore faire des virages avec nos skis car pour certains ça faisait un bail (merci Jeannot, on te revaudra ça un jour ou l’autre).

Effectivement si le Pitztal n’est pas vraiment un spot de rafting, c’en est un de ski d’été et d’automne et pas des moindres, certains disent même que c’est le plus intéressant mais on ne va pas se fâcher avec tous les habitants de Tignes et des Deux Alpes.

Quoi ? du ski d’automne en plein réchauffement climatique mais c’est une ineptie ! Un peu effectivement, il faut bien l’avouer. D’ailleurs, l’an passé on avait, avec d’autres, crié au scandale en voyant les photos de tractopelles qui bouchaient les crevasses du glacier où nous sommes venus faire nos premiers virages de l’année. Mais c’est un peu comme quand vous scannez l’emballage d’oursons en guimauve avec l’appli Yuka qui vous dit aussitôt que c’est de la merde mais que vous finissez quand même le paquet (si, si moi je le finis sans problème..). Il faut avoir le courage de ses contradictions !

Mais on n’est pas venu que pour le ski car il faut avouer que ça reste quand même assez limité même si effectivement c’est sans doute un des plus beaux domaines skiables ouvert en automne. Et puis surtout, pour le ski à cette époque, il faut des cuisses affutées et des carres musclées, à moins que ce ne soit l’inverse.

Ben justement, pour affuter les cuisseaux rien de mieux que de la rando en montagne, ça c’est COP26 compatible, on peut donc pratiquer sans modération et c’est ce qu’on a fait..et refait !

Deuxième bizarrerie de la semaine : Arrivés au (magnifique) lac Mittelberglessee (admirez le génitif saxon au passage), nous fûmes tous surpris, pour ne pas dire effrayés, par des sons vraiment très bizarres.

On a alors passé en revue toutes les solutions possibles :

  • un oiseau, genre Dodo ? Mais normalement il en reste assez peu…
  • une baleine qui aurait remonté depuis la Mer Noire via le Danube, l’Inn, la Pitze, etc… ? Possible mais sans pass sanitaire ça reste compliqué quand même.
  • le monstre du Loch Ness qui passerait ses vacances par ici ? Impossible avec le Brexit.
  • l’esprit (c’est Halloween) de Pitzi cousin d’Otzi ?
  • un jeu vidéo en marche dans un de nos sac à dos ? On a tout vidé et à part un tube de saucisse à tartiner (Charculor !), on n’a rien trouvé de suspect
Le lac qui pleure…

A l’heure actuelle l’énigme est loin d’être résolue, mais la cellule de crise mise en place par nos soins au bord du lac a conclu qu’il s’agirait simplement de sons qui se diffusent dans la glace qui recouvrait en partie le lac, ce qui semble être confirmé par cette petite vidéo.

Si après ça vous prétendez que nos séjours ne sont pas culturels…

Suivez moi
Les derniers articles par Thierry (tout voir)

Partager cet article sur :

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on pinterest
Pinterest
Share on linkedin
LinkedIn

Une réponse

  1. Le Pitzal n’est pas que bénéfique pour les cuissots, il stimule également l’inspiration et l’imagination du narrateur,
    Très sympa la lecture du compte-rendu!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Derniers articles

OXYGENE cherche de l’argent

Le Val d’Argent dans les Vosges est une magnifique vallée et on la connaît un petit peu puisque on y a déjà skié. Cette fois,

Rando dans le Pitztal

Premières pistes dans le Pitztal

Essayer donc de lire le titre de cet article le plus rapidement possible… Le Pitztal c’est quoi, c’est où ? Le Pitztal, c’est une vallée

Le TDN à VTT

Le Tour de Nancy est un sentier balisé, par le Club Alpin Français, d’une centaine de kilomètres et comme son nom l’indique, il fait le

le Lux à vélo

Non, on ne va pas vous parler de vélo avec une chaîne en or et un cadre avec des diamants incrustés mais simplement de balades