Grüss Gott von Obergurgl !

Il était un village tyrolien au fond de la vallée où une fois n’est pas coutume, Oxygène proposait une semaine de remise en forme !

P1050340

Pensez donc : Pension 3 étoiles, sauna, hammam, solarium, air pur de la montagne pour se relaxer , frühstück à l’autrichienne, Bier et dîners au restaurant pour se refaire une santé, tout ça au fond d’une superbe vallée où vivent encore de jolies vaches aux grands yeux, ruminant au rythme de la musique (eh oui !) dans des étables impeccables.

IMG_0199

Ha, ha ! et c’était où, ça? à Obergurgl, plus facile à prononcer après quelques grands bocks de la bière locale, dans une pension de la famille Scheiber (très accueillante), patronyme omniprésent dans ce fond de vallée ! Scheiber ski, Scheiber sport, Scheiber hôtel, Scheiber par-ci, Scheiber par-là, sans doute tous descendant de Martin Scheiber un pionnier en matière de tourisme.
Le coin n’était pas tout à fait inconnu pour OXYGENE puisque durant l’été 2006 et l’été 2007 un stage de montagne s’était déroulé dans la vallée.

IMG_0114-2

Et c’était vrai ! le sauna, c’était tous les jours pour les randonneurs (surtout les moins entraînés) car qui dit vallée encaissée, dit dénivelés importants : 1100 m dès le premier jour (remise en forme assurée) pour terminer par 1400 m (même pas fatigués ;-). Tout ça sous le soleil évidemment et, pour continuer à se « vautrer » dans le luxe, poudreuse du haut en bas, « rien à jeter ! ».

IMG_5073

Pour le hamman, il n’y a eu qu’un « volontaire », qui pour se rafraîchir après le sauna, a décidé (ou plutôt ses chaussures verglacées ont décidé pour lui) de finir la journée dans l’eau d’un torrent (vous vous souvenez d’une rando sans torrent, vous ?) « Règle d’or : on ne déchausse ja-m-ais, même s’il y a des cailloux ou des racines !».

IMG_5076

Mais complètement trempé, il est tout de même rentré triomphant car « sa poche à eau n’avait même pas mouillé son sac comme la veille ! ». Il faut dire que la journée avait bien mal commencé pour lui : « Mes bâtons, où sont mes bâtons ? » (dommage quand on part randonner !). Heureusement, le préposé aux télécabines n’a pas résisté à son air dépité ou au charme de Sophie et lui a prêté les siens. Ouf !

IMG_0192-2

Et pour finir la remise en forme, rien de mieux que les douces nuits sous les couettes bien douillettes…c’est pourquoi Jessica, dérangée dans ses rêves, a attaqué à grands coups de Doudou-lapin le « gars » imbibé qui voulait lui piquer son lit, et que Poâpa Daniel (à lire avec l’accent de Belfort) a éjecté vite fait. Dépité, le « gars » a essayé un autre lit mais Sophie a bien défendu sa couette aussi. Ah, les filles Oxygène! « Sorry ! qu’il a dit le « gars » !

IMG_4926-2

Bravo à Jessica aussi pour son endurance (elle cause même en montant!), à Bonnemine qui a grimpé clopin-clopant avec une pensée pour l’aimable cheval qui l’avait violemment désarçonnée quelques semaines plus tôt, à Brigitte et ses genoux anti- conversions et à Alain …qui ont accompagné, pour une ou deux randos, le gros des randonneurs (à cause de la bier !).

Pendant que les grands en bavent à la montée, les jeunes s’éclatent dans la peuf !

Pendant que les grands en bavent à la montée, les jeunes s’éclatent dans la peuf !

Dans les mots du jour pêle-mêle :

– « On aurait quand même pu attendre l’ouverture du télé plutôt que de monter par la piste ! »
– « Pas d’ protides à la montée. On les mange au sommet ! » (Pôve Patrick !)
– « On n’est pas pressé pour redescendre, avec ce froid la neige sera encore bonne à 16 h ! » (à ceux qui peinent à la montée !)
– « On va pas se gâcher cette super descente ! On attend l’éclaircie ! » « Attention, v’là le soleil, top, c’est parti ! »
– « Si un jour vous voulez faire de l’héliski, ne faites pas de spaghettis» ( ?)
– « Chacun sa trace, y’a d’l’espace ! mais faites ça proprement !»
– « On l’a encore bien peignée celle-là !» (la montagne) !
– « Vous avez remarqué, il n’y a pas une seule trace d’avion dans le ciel, c’est bizarre ? »

IMG_5106

Bref, y’ a rien à r’dire, tout était bon, rien à jeter !

 

Quelques infos précises sur les courses effectuées :

Jochköpfl : Depuis Hochgurgl (D+: 1100m)
Rotmoosjoch : Depuis Obergurgl (D+: 1150m)
Essener Spitze : Par le Ferwalltal (D+: 900m)
Seewer Spitze : Par le GaissbergTal (D+:1100m)
Mittlere Spiegelkogel : Depuis Vent (D+: 1410m)

Les derniers articles par France (tout voir)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.